Pédagogie > Bachelor et master de l'ensa Nantes Mauritius

Octobre 2016 : première rentrée

(publié le 3 octobre 2016)

Les trente-quatre premiers étudiants de l'ensa nantes Mauritius (nom officiel de l'établissement) font leur rentrée le 6 octobre. A terme, dans cinq années, chaque promotion sera de 50 garcons et filles, soit un établissement d’environ 250 étudiants.

Maurice

(publié le 20 mars 2016)

Située à 2 000 km au sud-est de l’Afrique, colonie hollandaise au XVIIeme, française au XVIIIeme, anglaise au XIX et au XXeme siècle, l’Ile Maurice est indépendante depuis 1968. Elle dispose d’un des gouvernements les plus stables et d’une des économies les plus riches d’Afrique.

Depuis quelques années, l’Ile cherche à diversifier son économie trop longtemps inféodée à la seule production de canne à sucre. Elle investit désormais dans la finance, le tourisme, la santé ou encore l’éducation. C’est ainsi que le groupe financier Médine, avec l’accord du gouvernement mauricien, met en oeuvre depuis 2014 un projet de campus, au coeur d’une future smart-city qui se construit en ce moment même sur le territoire de la commune de Flic en Flac, à une vingtaine de kilomètres au sud de Port Louis, la capitale.

Une smart-city à Flic en Flac

Cette future ville sera pour l’essentiel universitaire et accueillera donc plusieurs milliers d’étudiants africains et de l’océan indien. Le chantier a déjà débuté : 5 000 m² de bâtiments sont sortis de terre, d’autres sont en cours de construction : salles de classe, amphithéâtres, bibliothèques, espaces administratifs, une cafétéria, un centre de ressources et bien sûr des résidences étudiantes.

Cett perspective a conduit des enseignants et des étudiants de l'Alliance à explorer ce nouveau contexte  dans le cadre de :

  • l'atelier d'été qui a réuni quinze jours durant, en juillet 2015, douze étudiants de l’ensa Nantes et de Centrale Nantes (voir les images ci-dessus) ;
  • projets conçus par les étudiants de l’UE 61.3 au second semestre 2015-2016 (enseignants Xavier Fouquet et Barbara Chénot, studio Knowledge society) qui travaillèrent eux aussi sur un projet de campus à Maurice.

 

Deux DPEA

L’offre de formation émane d'établissements français, dont : Paris I Sorbonne- Descartes, l’ESSEC, Assas, l’École centrale et l'ensa Nantes.

C’est ainsi qu’a été élaboré, tout au long de l’année 2015, par des enseignants de Nantes en lien avec les représentants professionnels des architectes Mauriciens, un cursus «architecture» en cinq ans et deux grades, bachelor et master, que sanctionneront deux DPEA propres à l’ensa Nantes, validés par le ministère de la Culture et par la Tertiary Education Commission de Maurice.

Pour Médine, comme pour le gouvernement mauricien, ce projet est très important en raison de :

  • sa dimension internationale, avec notamment la constitution d’un réseau professionnel pour les étudiants,
  • l’objectif commun partagé avec les autres établissements regroupés dans le campus de contribuer au développement durable africain,
  • la pertinence de l’offre de formation des architectes pour le continent africain (si le renouvellement propre à Maurice est limité, les besoins du continent sont par contre considérables),
  • la nécessité de faire cohabiter deux modèles culturels, deux modèles d’exercice de la profession et deux langues (anglais/français),
  • le besoin de former des architectes ayant des compétences en projet urbain.

Les études sont payantes mais, dans le futur, un système de bourses sera mis en place.