Actualité > Anne Beyaert-Geslin
  • Chaise Bambi, Noé Duchaufour-Lawrance, 2011

Trois conférences

Dans le cadre du domaine d’étude 3, "Projeter : du savoir-faire au penser le faire", Françoise Coulon, architecte, maître-assistante coordinatrice de l’option de projet « Design Process Plus belle la ville » propose un cycle de trois conférences consacrées au design, ou plus précisément à la conception.
La première sera l'occasion d'entendre Anne Beyaert-Geslin.
Les deux autres seront programmées au cours du premier semestre de l'année universitaire 2015-2016.

« Objets inanimés avez vous donc une âme ? » (A. de Lamartine)

Toute modification physique de notre environnement attend une conception, un artefact, gérant la complexité et fédérant l’infinité des questions posées par la réalité.

L’objet, l’édifice, l’aménagement sont les relais de la pensée synthétique de l’auteur, de «augere», faire croître... donc auteur, comme acteur de croissance et de réalité augmentée....La conception tant contrefaite en son contraire dans 60 % des constructions et des aménagements - où l’on évite le concepteur pour «simplifier» - est pourtant seule capable de générer l’authenticité qui nous est chère.

Ainsi les objets, les édifices, les aménagements, compagnons rassurants, interrogateurs, créateurs de liens sociaux, nous parlent. Leur langage ne se limite ni à la fonction ou à la référence au passé, ni au jeu de la lumière sur les volumes ou à la logique constructive...

 

Anne Beyaert Geslin

Docteur en science du langage, professeur en sémiotique à l’université de Bordeaux-Montaigne, Anne Beyaert Geslin est directrice-adjointe du MICA (Mediation, Communication, Information, Art) laboratoire de recherche de l’Université Bordeaux-Montaigne, labellisé comme Equipe d'Accueil de la formation doctorale en SIC et en Art.

Auteure de très nombreux articles, directrice de nombreux ouvrages collectifs, elle a publié L'image préoccupée (Hermès-Lavoisier, 2009) puis Sémiotique du design (Presses universitaires de France, 2012) et prépare La fabrication du temps. Une étude sémiotique des objets (à paraître en 2015).

Elle donnera sa conférence jeudi 30 avril, à 19h dans l'auditorium.

« Leçons de choses, leçons de chaises » 

"La communication s’attachera à l’objet domestique le plus banal, la chaise, pour en étudier la signification. On observera plus précisément comment notre longue fréquentation des chaises permet d’interroger la présence et de poursuivre cette interrogation au travers du design et de l’art.
L’objet artistique est généralement considéré comme un objet à voir et l’objet de design, comme un objet de faire.

Pourtant, un peu d’attention permet de nuancer cette opposition et révèle que la signification des chaises artistiques suppose qu’une factitivité soit pleinement assumée puis interprétée, alors que certains sièges de design réclament au contraire que cette factitivité soit problématisée dans l’expérimentation.

Pour écouter ces «leçons de chaises», nous mobiliserons quelques concepts de la sémiotique, la présence, l’opposition entre l’existence et l’expérience et la factitivité."