Le master Villes et Territoires remporte la compétition

L’Université et la Ville de Lausanne ont accueilli, du 3 au 7 avril 2017, le Challenge interuniversitaire des formations en aménagement et urbanisme réunies au sein de l'APERAU. Dans ce cadre, dix équipes présélectionnées, représentant chacune un institut de formation universitaire européen ont réfléchi au développement d’un site stratégique lausannois : le secteur de Sébeillon.
A l'unanimité de ses membres, le jury d'architectes et d'urbanistes, praticiens et/ou enseignants, a classé première l'équipe du master 2 Villes et territoires, composée de Anne-Lucie Roussel, Anthony Vong, Coralie Montoir et Arthur Corbin.
Comme il est de règle, c'est donc le M2VT qui organisera l'an prochain la compétition.

L'APERAU

L’Association pour la Promotion  de l’Enseignement et de la Recherche en Aménagement et Urbanisme regroupe des institutions d’enseignement supérieur du monde francophone qui s’engagent à appliquer les principes d’une charte de qualité dans les formations et diplômes en aménagement et urbanisme qu’elles délivrent. Membre de l’Agence Universitaire de la Francophonie, l’APERAU promeut également la recherche scientifique dans le champ de l’aménagement et de l’urbanisme, sous toutes ses formes, organise les Rencontres internationales en urbanisme et suscite l'émulation entre les étudiants des diverses formations.
Ses membres mettent en application dans leur offre de formation accréditée les principes de leur charte : l’interdisciplinarité, l’acquisition d’une culture commune de l’aménagement et de l’urbanisme, la participation effective de professionnels au côté des enseignants universitaires et, d’une manière générale, tous les éléments d’un parcours de formation à la fois théorique et pratique qui garantissent l’acquisition des compétences nécessaires pour exercer dans ces champs professionnels.

Le challenge interuniversitaire

Chaque année les étudiants des institutitions membres de l'APERAU sont invités à participer à un concours d'émulation, le Challenge interuniversitaire. Ce concours est présentement organisé dans deux des trois sections régionales de l'APERAU. Le Challenge interuniversitaire pour la section France-Europe se tient depuis 1990 tandis que celui de l'Afrique-Maghreb-Orient a été lancé plus recémment, en 2010. Le Challenge APERAU Amériques est à venir.

Dans le cadre du Challenge, des équipes de 4 étudiants -chacune représentant un membre de l'APERAU- sont amenées à se pencher sur une problématique d'urbanisme concrète qui est divulguée aux participants le premier jour de la semaine du Challenge. Les rencontres avec les élus, les administrateurs locaux et d'autres acteurs impliqués sur le territoire accompagnent le travail d'analyse mené par les équipes. Les projets étudiants sont ensuite présentés devant un jury composé généralement d’universitaires, professionnels de l’urbanisme et d’élus. L’institut dont l'équipe remporte le premier prix organise l’édition suivante du Challenge en partenariat avec les acteurs publics locaux et la section régionale de l'APERAU.

Sébeillon, des lignes en mouvement

La session 2017, organisée par l'Institut de Géographie et Durabilité Géopolis de l'Université de Lausanne, en partenariat avec le service municipal de l’urbanisme, était placé sous la double direction de monsieur Antonio da Cunha, professeur en géographie humaine et madame Muriel Delabarre, urbaniste, maître-assistante, docteure en urbanisme et aménagement de l'espace.
 
Elle mettait en compétition les formations supérieures de Lausanne, Brest, Rennes, Nantes, Bruxelles, Paris, Lille, Bordeaux, Aix-Marseille et Toulouse. Le sujet portait sur le secteur industriel et ferroviaire de Sébeillon (27.8 Ha), quartier de Lausanne en pleine mutation visant à accueillir logements collectifs, équipements publics, tertiaires, productivités, commerciaux et parcs urbains.
 
L'équipe du M2VT, composée d'Anne-Lucie Roussel et Anthony Vong (architectes D.E. de l'ensa de Nantes) de Coralie Montoir (politiste) et d'Arthur Corbin (géographe) a proposé une vision d'ensemble pour l'évolution de ce territoire identifié comme un des dix sites stratégiques de développement par le projet d'agglomération de Lausanne-Morges (PALM) et le plan directeur lausannois (PDCom) qui visent à conforter l’attractivité économique et le cadre de vie, à favoriser l'urbanisation vers l'intérieur de la ville et à coordonner urbanisation et transports.

A l'unanimité, le jury lui a décerné le 1er prix. Le 2ème a été attribué à Brest, le 3ème à Rennes.
Après la victoire de l'équipe nantaise lors du challenge 2015, cette performance confirme la qualité de la formation proposée par l'équipe enseignante du M2VT.