Actualités > Un patrimoine viticole en devenir

Réhabilitations et réutilisations
du chais du Clos des sables

L’équipe du Musée de la vigne et du vin d’Anjou, en collaboration avec le département de Maine-et-Loire (Conservation départementale du patrimoine) accueille les étudiants de master de l'atelier de projet "Patrimoine en devenir" (enseignant responsable Pascal Filâtre)
pour une présentation de leurs travaux,
le vendredi 7 avril 2017, à 19h.

Leurs projets seront visibles jusqu’au 28 avril, du lundi au vendredi, sur demande téléphonique.

Le musée de la vigne et du vin d’Anjou est situé place des vignerons, à Saint-Lambert-du-Lattay dans le Maine et Loire.
Contacts : 02.41.78.42.75 et contact@musee-vigne-vin-anjou.fr
www.musee-vigne-vin-anjou.fr

L’UE de projet «  Patrimoine en devenir  »

Encadrée par Pascal Filâtre, l'atelier vise à développer une pratique d’intervention architecturale sensible dans les projets de réutilisation de patrimoines qui allient restauration-conservation et création contemporaine.

C'est l’occasion de découvrir les domaines du patrimoine qui vont de la reconnaissance du bâti ancien aux pratiques de la réhabilitation et de réutilisation de patrimoines variés (industriels, ruraux, d’habitation) à la restauration de l’architecture monumentale.

A partir d’un site, il est demandé aux étudiants d’écrire l’histoire du lieu, de comprendre ses logiques typologiques et constructives, de réaliser le relevé complet des édifices, et d’établir une étude comparative sur des réutilisations d’édifices similaires.

Le site étudié cette année 2016-2017 est le chai du Clos des Sables, édifié en 1895, à la demande du docteur Monprofit, maire d'Angers, au coeur du vaste (80 hectares) domaine viticole éponyme situé sur la commune de Champ-sur-Layon.

Au cours du semestre le travail de l'atelier est partagé entre un séminaire, des cours techniques et théoriques, des visites et, surtout, l'élaboration de projets individuels.

  • Le séminaire permet d’apporter des éléments de réflexion, par un travail de bibliographie.
  • Une série de cours abordent la question de l’histoire des techniques anciennes, les techniques contemporaines de restauration et des études de cas de chantiers.
  • Des visites de chantiers et de sites réhabilités dans le Grand Ouest permettent de rythmer le semestre et d’illustrer les questions théoriques des postures architecturales.
  • Enfin, le travail de conception est l’occasion pour les étudiants d’imaginer divers usages adaptés aux lieux, répondant à des besoins reconnus ou imaginaires. Pour chacun, le travail de projet doit atteindre deux objectifs complémentaires : conserver les valeurs artistiques et historiques de cette architecture et créer une œuvre contemporaine, dans un dialogue fécond et respectueux.